Actualités‎ > ‎

PROTEGER LES JEUNES PLANTS FEUILLUS FORESTIERS

publié le 10 mars 2017 à 09:18 par Katia CRETE   [ mis à jour : 10 mars 2017 à 09:45 ]
LA PROTECTION CLIMATIC MIXTE 
Hauteur 1,20m et diamètre 14cm

POURQUOI PROTÉGER INDIVIDUELLEMENT?

Nos clients font face à de nombreuses problématiques parmi lesquelles ‘Comment 
protéger ses plantations de la dent du chevreuil ?’. Cela est légitime en regard de 
l’investissement entrepris.

Pour cela il existe plusieurs solutions, cependant notre expérience nous amène aujourd’hui à 
privilégier les dispositifs de protection individuelle. En effet un chevreuil peut entrer dans une 
parcelle engrillagée mais n’entrera jamais dans une protection individuelle !




La protection 1,20 m – Ø 14 est celle la plus couramment employée, nos équipes 
en posent plus de 100 000 unités par an et nous en fournissons quelques 50 000 unités aux 
propriétaires qui se chargent de la poser par eux-mêmes.

La protection individuelle a plusieurs effets sur le jeune plant :

Dans sa première utilité elle va bien évidemment protéger le plant des attaques
        de gibier surtout lapin et chevreuil (frottis et abroutissement). 

La conception technique de la protection permet également une 
        amélioration de la croissance du plant. Le double maillage offre un effet de 
        serre, limitant les chocs thermiques et l’impact du vent.


CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Cette protection est fabriquée en matière plastique 
traitée anti-UV à raison de 110 gr/ml. Elle est 
composée d’un double maillage comme le montre la photo 
ci-contre.


Les mailles épaisses confèrent la résistante à la    
        déchirure et le maintien de la protection contre les risques d’affaissement. 
          Tandis que les mailles fines apportent un effet d’om-   
        brage, de brise-vent et garantissent une aération optimale 
        du plant, tout en contenant jeunes pousses à l’intérieur de 
        la gaine. 


LA MISE EN PLACE

Le dispositif de protection est installé consécutivement à la 
plantation. Il est constitué d’un support (tuteur) et de la protection 
(photo ci-dessous).




Le tuteur est installé face au vent, à environ 5cm devant le plant. 
Nous utilisons des tuteurs (section 22x22 mm) en robinier faux 
acacia en raison de leur durabilité (8 à 10 ans). 

Veiller à ovaliser manuellement les gaines livrées pré-pliées afin de 
faciliter le passage du plant forestier. Enfiler la protection à la fois 
autour du plant et du tuteur. Cette pose doit se faire délicatement 
afin de préserver les bourgeons. Il faut surtout que la protection soit 
en contact avec le sol pour éviter le passage de rongeurs.

La protection est maintenue sur le tuteur par agrafage. On 
préconisera 3 agrafes le long du tuteur à égale distance. Placer la 
gaine de manière à positionner une des pliures au contact du 
piquet pour ovaliser la protection.

CONSEILS

S’assurer que le manchon ne dépasse pas trop du tuteur sinon celle-ci pourrait se 
replier empêchant la pousse du plant. Si tel est le cas il faut replier le manchon sur lui-
même pour le rigidifier.

Lorsque le jeune plant ne nécessite plus de protection il faut les enlever pour pouvoir 
élaguer l’arbre plus aisément. Pour les plus téméraires, vous pouvez les recycler en les 
réemployant. Dans tous les cas la nature vous sera reconnaissante de les déposer 
dans un centre de traitement des déchets adapté.


LE RÉSULTAT

La photo ci-dessous montre le résultat d’un reboisement 2 ans après les travaux. 





On observe que la ronce a investi la parcelle et on remarque donc l’intérêt de la 
protection individuelle ; elle protège le plant de la végétation accompagnante 
comme la ronce.

Par ailleurs, la ronce présente tout de même l’avantage d’agir comme une 
protection naturelle en freinant le passage du gibier. Une vraie symbiose !!

Comments